L’un des derniers mystères du Pétrel de Barau bientôt révélé ?

La biologie et l’écologie du Pétrel de Barau (Pterodroma Baraui) sont, depuis la thèse de Patrick Pinet *(notre coordinateur de projet), bien connues. Toutefois la phase juvénile, reste jusqu’à l’heure actuelle un mystère !

Les jeunes Pétrels de Barau, quittent l’île en Avril l’année de leur naissance. Ils ne reviendront que 3 à 5 ans plus tard pour se reproduire. De nombreuses questions se posent alors : Restent-ils à proximité de La Réunion ? Partent-ils vers l’Australie, l’Inde, Madagascar ou encore l’Afrique du Sud ? Ou retrouvent-ils tout simplement les adultes qui passent la période inter-nuptiale au centre de l’océan Indien ?

Afin de répondre à ces questions et grâce au soutien du programme « EARLY LIFE, Learning to survive in a changing world** » qui étudie la phase juvénile d’espèces marines telles que la Frégate du Pacifique, le Manchot royal ou encore l’Éléphant de mer, nous avons équipé 9 jeunes Pétrels de Barau avec des balises ARGOS juste avant leur envol au mois d’avril.

Ce petit bijou de technologie, d’à peine 5 grammes, qui fonctionne à l’énergie solaire, nous permet d’obtenir des données transmises par satellite en temps réel, et ainsi, de se faire une idée des trajets effectués par les jeunes pétrels pendant leurs années de migration.

En avril 2018, 9 jeunes Pétrels de Barau ont été équipés, parmi eux, 6 émettent encore à l’heure actuelle.

Cet outil en plus de nous donner les trajets de façon précise, nous permet également d’estimer certains paramètres tels que : les taux de survie, le processus d’apprentissage pour la recherche de nourriture ou encore l’apprentissage de la navigation et ainsi d’optimiser nos actions de conservation.

A l’heure actuelle, ces jeunes, traversent l’Océan Indien de long en large empruntant des itinéraires plus ou moins différents. L’un deux se rapproche des cotes de Java, soit à plus de 5000 Km de La Réunion, alors que d’autres sont actuellement entre la corne de l’Afrique et la pointe sud de l’Inde.

Jérôme Dubos

Photos : Pétrel de Barau équipé d’une balise ARGOS (gauche, J. Dubos), trajets effectués par les Pétrels de Barau équipés (droite)

 

 

*Pinet, P. (2012) Biologie, écologie & conservation d’un oiseau marin endémique de La Réunion : le Pétrel de Barau (Pterodroma baraui). Université de La Réunion.

**Weimerskirch, H.  projet EARLY LIFE, Learning to survive in a changing world

Connexion
Authentification