Du nouveau sur le Pétrel noir de Bourbon !

Depuis la découverte de la première colonie de reproduction du Pétrels noir de Bourbon le 15/11/2016 dans les hauts de la commune de Saint-Joseph, les choses ont bien avancées !

Pour rappel, les premières colonies avaient été découvertes grâce au trio gagnant jumelles thermiques, enregistreurs acoustiques et prospections terrestres (voir l’article découverte PNB). Motivés par cette réussite nous avons enchaîné les missions de terrain et mis en évidence des zones ou l’acoustique nous confirmait la présence d’individus chanteurs. Nous avons ainsi découvert une deuxième colonie de reproduction le 28/02/2017.

Trouver c’est bien mais cela ne suffit pas! Malheureusement sur cette saison de reproduction 2016/2017, malgré nos recherches intensives, nous n’avons trouvé aucun poussin prêt à s’envoler sur les deux colonies identifiées. Il faut maintenant sécuriser ces colonies contre les prédateurs introduits afin d’espérer augmenter le succès reproducteur de l’espèce la saison prochaine !

Pour se faire, nous avons pendant tout l’hiver, lorsque les Pétrels noir de Bourbon étaient absents, effectué différentes missions de dératisation et de contrôle des chats sur ces sites. Nous avons également installé du matériel pour commencer le suivi de ces colonies à distance : caméras à détecteur de mouvements et enregistreurs acoustique.

Depuis la découverte, il y a un an, nos recherches ont avancé. Cette année les premiers Pétrels noir de Bourbon ont posé le pied sur l’île en juillet. La première vocalisation a été enregistrée le 13/07/2017 et la première photo d’un individu sur colonie date du 27/07/2017. Nous avons également bagué 38 individus sur les deux colonies (seuls 53 individus étaient connus de la science depuis 1834) et nous suivons à l’heure actuelle 24 terriers dont certains terriers présentaient des traces de reproductions.

J’avais toujours tendance à dire que « tout ce que l’on sait c’est qu’on ne sait rien » mais aujourd’hui cela n’est plus vrai et je remercie chaleureusement tous ceux qui nous ont aidé pour en arriver là. Grâce à eux nous avons, en une année, acquis énormément de données sur cette espèce qui n’était jusqu’alors qu’un mystère. Cependant la partie est loin d’être gagnée pour la conservation de cette espèce emblématique de La Réunion. Les années à venir vont être décisives !!!

 

Jérôme DUBOS

Vidéo de Pétrels noir de Bourbon sur colonie :

Connexion
Authentification