Le Plan national d’actions en faveur des deux espèces de pétrels endémiques de La Réunion vient d’être publié

Le Plan national d’actions en faveur des deux espèces de pétrels endémiques de La Réunion vient d’être publié

Actualités publié le 19 Août 2022

Cet outil majeur du Ministère de l’Environnement permet de planifier les actions de gestion conservatoire en faveur des espèces les plus menacées.

Le document fait suite à un 1er plan de conservation du Pétrel de Barau de 2008-2016 et un Plan national d’actions en faveur du Pétrel noir 2012-2017. Une part importante de ces actions a pu être réalisée grâce à des financements européens et locaux, dans le cadre du projet Life+ Pétrels (2014-2020) coordonné par le Parc national de La Réunion.

Ce nouveau PNA (Plan national d’actions) a été alaboré par le Parc national de La Réunion. Il est le fruit d’une large concertation avec tous les acteurs concernés par la conservation de ces deux espèces : associations, chercheurs, collectivités territoriales et institutions publiques. Ainsi, plus de 100 personnes ont été réunies au cours de l’élaboration de ce PNA, que ce soit lors de comités techniques, de groupes de travail thématique, « Pollution lumineuse », « Prédation par les chats », « Biosécurité et veille sanitaire », « Éducation à l’environnement » ou lors du Comité de pilotage final réuni à la sous-préfecture de Saint-Pierre.

Le document a également été relu par des scientifiques et chercheurs spécialistes des oiseaux marins et de leur conservation.

La conservation de ces deux espèces, et notamment du Pétrel noir de Bourbon qui est au bord de l’extinction, s’appuie sur la réalisation de 32 actions, réparties en 7 objectifs spécifiques.

Il s’agira, au cours des 10 prochaines années, de réduire les menaces les plus sévères sur ces espèces, notamment la prédation par les rats et les chats (sur les adultes comme sur les œufs ou les poussins), et les sources de pollution lumineuse qui conduisent à l’échouage des jeunes lors de leur 1er envol. Des points plus particuliers doivent être mis en œuvre tels que de gros efforts à investir pour rechercher de nouvelles colonies de Pétrel noirs. En effet, actuellement, moins de 8 poussins sont produits chaque année dans les deux petites colonies découvertes en 2016 (1ère mondiale !!) au cours du précédent PNA.

Il est nécessaire de poursuivre les études permettant d’améliorer, les connaissances utiles à la conservation de ces deux espèces et les techniques à mettre en œuvre. De même, il s’agira de continuer la sensibilisation des publics et le suivi et l’évaluation des actions réalisées au cours des 10 années.

Le document complet est téléchargeable en ligne : http://www.reunion-parcnational.fr/fr/download/file/fid/4066

 

Photo d’illustration : © Parc national de La Réunion – Benoît Lequette

Action de sensibilisation au patrimoine de la nuit

Actualités publié le 6 Août 2022

JDN St Louis

Les 4 et 5 août 2022, 17 familles des quartiers prioritaires de la ville de Saint-Louis ont participé à un séjour vacances mêlant observations des étoiles, contes à la tombée de la nuit, promenade et ateliers créatifs. S’inscrivant dans la dynamique des Jours de la Nuit, ces deux jours avaient pour but de sensibiliser les participants à la préservation du patrimoine de la nuit et les impliquer dans la sauvegarde de la biodiversité.

L’évènement proposait par l’AGORA -en partenariat avec le Parc national de La Réunion- faisait partie intégrante du programmation du contrat de ville de Saint Louis. Un second séjour est prévu au mois d’Octobre 2022.

La saison de reproduction des pétrels 2021-2022 touche à sa fin

Actualités publié le 10 Mai 2022

La saison de reproduction des pétrels touche à sa fin : les pétrels adultes se sont déjà éloignés des hauts massifs de l’île et les jeunes pétrels commencent tout juste à quitter leur terrier pour prendre leur premier envol.

Pétrel

Comme chaque année, afin de réaliser le suivi démographique des pétrels de Barau, les terriers suivis par l’Université de La Réunion dans les colonies de reproduction étudiées ont été contrôlés en coopération avec le SMAC et le Parc national.

Comment se passe le suivi démographique des pétrels ?

Lorsqu’on réalise le suivi démographique des pétrels de Barau, chaque oiseau est bagué ou contrôlé s’il possède déjà une bague. Ces bagues permettent d’individualiser chaque Pétrel et de l’identifier grâce à un code unique. Le suivi démographique se fait alors sur plusieurs sessions sur l’année.

  • La première session du suivi démographique a eu lieu au mois de Novembre, juste après la ponte. Lors de cette première mission, un des deux adultes du couple couve son œuf : il est identifié grâce à son numéro de bague.
  • La deuxième mission a lieu 15 jours plus tard et permet de déterminer l’identité de l’autre partenaire. En effet, les individus du couple alternent les périodes de résidence au terrier pour couver leur œuf (avec un intervalle d’environ 2 semaines).
  • La troisième et dernière mission a eu lieu la semaine du 21 Mars, avant l’envol des jeunes vers l’océan Indien. Durant cette période, seuls les poussins sont encore présents (il peut aussi y avoir quelques jeunes prospecteurs en repérage avant leur première reproduction). Ceux-ci ne sont pas bagués, il faut donc les peser, mesurer leur bec, leurs pattes et leur mettre une bague qui permettra de les identifier plus tard.

A quoi sert le suivi démographique des pétrels ?

Cette dernière étape du suivi démographique des pétrels est nécessaire à l’estimation du succès reproducteur, c’est-à-dire le pourcentage de couples reproducteurs qui ont pondu un œuf et ont réussi à élever un poussin prêt à s’envoler.

Enfin, le suivi démographique est aussi utile pour estimer la taille de la population de pétrels, et ainsi suivre son évolution.

 

Éteindre nos lumières pendant la période d’envol des pétrels

Du 8 avril au 4 mai 2022, c’est la période d’envol des jeunes pétrels à La Réunion. Ceux-ci s’envolent vers la mer, se guidant avec la lumière de la lune. Malheureusement, ils risquent d’être désorientés à cause de nos lumières artificielles et échoueront à rejoindre la mer.

Pour éviter cela, de nombreux partenaires du Parc national s’engagent à éteindre leurs éclairages pendant cette période. Plus d’informations sur les extinctions : www.lesjoursdelanuit.re

La préservation des Pétrels au cœur des Jours de la Nuit

Actualités publié le 21 Avr 2021

 

Le lancement officiel de la démarche des Jours de la Nuit a eu lieu le 4 décembre 2020.

Les actions de sensibilisation, à destination du grand public, se déroulent désormais tout au long de l’année et sur tout le territoire réunionnais. Elles visent à expliquer les 5 raisons de « mieux éclairer ». À savoir : améliorer notre santé, préserver la biodiversité réunionnaise dont les 2 espèces de Pétrels endémiques, réduire les factures d’électricité, faire vivre les traditions culturelles liées à la Nuit et mieux observer le ciel étoilé.

Les actions de sensibilisation font partie intégrante de notre travail sur la transition écologique. L’objectif à terme et de pouvoir reposer les bases d’une stratégie en matière d’éclairage public et de modifier les habitudes que ce soit au niveau des entreprises, des
magasins ou dans les foyers.
Grâce à la participation de nombreux partenaires, une programmation riche et variée a été proposée. Depuis le mois de décembre une trentaine d’événements ont eu lieu. Les Réunionnais ont pu participer à une conférence sur le ciel nocturne ou à des animations de sensibilisation autour de la biodiversité (pétrels, chauves-souris…) et de la pollution lumineuse. D’autres ont pu réaliser : des observations du ciel étoilé avec des spécialistes, des randonnées nocturnes, des initiations à l’astrophotographie ou encore des balades contées autour du fénoir. Pour les plus petits, de nombreuses médiathèques et bibliothèques ont proposées des lectures de contes.

Enfin, une exposition de photographies de Luc Perrot et Alice Fock-Hang sur le ciel étoilé réunionnais a également été mise en place à la Maison du Parc. Cette dernière, intitulée « L’Obscurité dévoilée », a pour vocation d’être itinérante afin de faire découvrir le patrimoine nocturne de l’île au plus grand nombre. Elle a été exposée à la médiathèque de Saint-Pierre, du 1er au 27 février 2021.

Depuis le mois de mars, du fait des conditions sanitaires, toutes les animations sont suspendues.

Du 1er au 27 avril à La Réunion : éteindre pour préserver les pétrels​

Actualités publié le 21 Avr 2021

 

Cette année, le 1er avril marque le lancement de la période d’extinctions des éclairages publics partout sur l’île. De nombreuses communes participent à cet effort collectif pour préserver les Pétrels mais aussi l’ensemble de la biodiversité réunionnaise et sensibiliser la population aux effets néfastes de l’excès de lumière artificielle.

Éteindre les lumières, mais pourquoi ?

Au mois d’avril, lors des envols des jeunes pétrels, le reflet des astres sur la mer leur indique naturellement la direction à prendre. Ces oiseaux marins sont donc fortement désorientés par les lumières des villes. Ils s’échouent, mais ne parviennent pas à redécoller seuls.
Pour s’envoler, les pétrels doivent se jeter dans le vide depuis le bord d’une falaise ou d’un arbre. Au sol, ils risquent de mourir de faim, de soif ou d’être mangés par des animaux errants.
Pour préserver le Pétrel de Barau et le Pétrel noir de Bourbon, deux espèces endémiques de La Réunion, il est donc fortement recommandé de limiter nos éclairages.

 

Quel chemin empruntent les pétrels ?

Le principal couloir de migration des Pétrels est situé dans l’Ouest et le Sud de l’île. Cependant, certains oiseaux s’en éloignent. Chaque année, des échouages sont localisés partout sur l’île.

Et la sécurité dans tout ça ?

Partout en France, de nombreuses expérimentations démontrent que délits et incivilités nocturnes ne progressent pas en situation d’extinction.
Selon le Ministère de l’intérieur, 80% des délits se produisent en plein jour.

 

Plus d’informations sur le site : lesjoursdelanuit.re

 

LAYMANS-LIFE+PETRELS

Actualités publié le 19 Fév 2021

Découvrez ce que le projet a permis de faire, Un document  résume les grands résultats du projet :  Le layman’s report

« Un projet ambitieux de territoire, innovant et démonstratif … »

L’objectif de ce projet ambitieux était d’engager des actions de recherche et de conservation innovantes pour sauver les pétrels endémiques de La Réunion de l’extinction.

Dans une île fortement urbanisée avec de forts enjeux de développement économique, ce projet avait aussi l’objectif de fédérer toute les parties prenantes et la population réunionnaise pour réduire durablement les menaces, en engageant des actions compatibles avec le développement socio-économique.

Version Anglaise : LAYMANS-LIFE+PETRELS -V-Anglais

La version française est disponible ici : https://fr.calameo.com/read/0057884520e143fdf7039

 

 

 

 

La Timize, une nouvelle exposition à Grand Bassin

Actualités publié le 9 Déc 2020

Le Projet européen LIFE + Pétrels (2014-2020) a eu pour objectif d’enrayer la disparition des deux espèces de pétrels endémiques de La Réunion : le Pétrel de Barau et le Pétrel Noir de Bourbon. Multipartenarial, ce programme a été coordonné par le Parc national de La Réunion, en collaboration avec la Société d’études ornithologique de La Réunion (SEOR), l’université de La Réunion, l’Office française de la biodiversité (OFB) et la Brigade nature Océan Indien (BNOI). Le projet est terminé mais le travail, de nos équipes et de nos partenaires, sur ce sujet se poursuit.

Suite à l’animation organisée par le LIFE+ Pétrels en octobre 2018 « Gran’mer Kal, kel hèr i lé ? », les habitants de Grand-Bassin ont souhaité pérenniser la mise en place des panneaux d’exposition qui avaient été installés pour l’occasion. Un certificat de dotation a donc été signé en juin 2020, entre l’association de Grand Bassin présidé par Monsieur Michel DUCROT et le Parc national de La Réunion à travers le LIFE+ Pétels. Ce document fait don de 10 tableaux d’exposition qui sont implantés chez les habitants.

L’exposition est accessible au public depuis le début du mois de novembre. Cette version permanente de l’exposition a été réalisée en coordination avec l’association de Grand Bassin. Elle illustre les dernières connaissances acquises sur la vie et le comportement des Pétrels noir de Bourbon ainsi que le lien de cette espèce avec l’imaginaire culturel collectif, d’où son nom « La Timize ». Elle aura pour objectif d’accompagner, d’informer et de sensibiliser les visiteurs de la richesse culturelle et naturelle de La Réunion.

Le village de Grand Bassin et ses habitants sont fiers de vous présenter cette exposition.

Et qui sait, vous entendrez peut-être le légendaire cri de « La Timize » ! 

Suivi des Pétrels de Barau : de nouvelles connaissances !

Actualités publié le 14 Fév 2020

Chaque année, le suivi des 2 colonies de Pétrels de Barau est réalisé afin d’évaluer le succès de la reproduction, de confirmer l’efficacité de nos actions et de vérifier l’état de santé de la population. En plus de ce suivi, une nouvelle étude sur le déplacement des adultes pendant la reproduction a été initiée par l’Université de La Réunion, dans le cadre du projet LIFE+, en équipant des adultes de GPS. Les objectifs : acquérir des données précises des localisations en mer des pétrels et surtout étudier les corridors d’entrée et de sortie pour évaluer les risques associés d’échouage et de collision. Découvrez les résultats préliminaires !

en savoir plus
1 2 3 10
Connexion
Authentification
X